Quel est le contraire de nobles ?

avilissantbasbourgeoiscitoyencommuncroquantcrudéfavoriséfamiliergrossierhonteuxignobleinfâmemanantmesquinobscurordinaireordurieroubliéplébéienprolétaireprosridiculeroturierserfsordidetrivialvil

Définition de nobles :

gendarme

avilissant

rendant vil, déshonorant, dépréciant

bas

pièce de vêtement habillant la jambe
partie inférieure, pied
peu élevé, d'altitude faible
qui est inférieur, en dessous
vil, méprisable
à hauteur réduite

bourgeois

membre de la bourgeoisie
conventionnel
en civil
au Moyen Âge celui qui était exempt de charges municipales
relatif à la bourgeoisie
personne ayant la façon de vivre de la bourgeoisie

citoyen

modèle du membre d'une armée moderne au service du pays et du citoyen, moins rigide, plus humanitaire
personne civique, membre d'un État du point de vue de ses droits et devoirs politiques
dans l'Antiquité, personne jouissant du droit de cité
relatif au fait d'être citoyen, d'être une personne civique
type, bonhomme
surnom donné à Louis-Philippe et, plus généralement, aux rois qui semblent soucieux de leurs sujets

commun


qui est le fait de plusieurs
habituel, se rencontrant de façon courante, ordinaire
qui appartient à deux ou plusieurs
réalisé à plusieurs
qui appartient au public, à la société
trivial, vulgaire

croquant


paysan
qui croque sous la dent
paysan révolté participant à une jacquerie
petit gâteau à base de pâte d'amande
partie cartilagineuse de l'oreille

cru

non cuit
franc, sans artifices
froid et humide
manquant à la bienséance, grivois
brut, dans son état naturel
brutal, criard, pour une lumière, une couleur

défavorisé

désavantagé, ne bénéficiant pas de conditions normales

familier

que l'on connaît très bien
qui partage la vie du foyer, qui se familiarise (animal familier)
informel, amical, pour un entretien
pris au sens péjoratif, trop libre, trop décontracté
qui dénote une certaine routine (ce geste lui était devenu familier)
qui a un comportement libre et décontracté

grossier


qui est sommaire
contraire aux bonnes manières
qui manque de culture
qui manque de finesse

honteux

qui est cause de honte, de déshonneur
qui éprouve de la honte, sentiment d'humiliation dû à la conscience d'une faute
qui n'ose pas avouer ses actions ou ses convictions

ignoble


qui fait preuve d'une âme dépourvue de sentiments nobles
très laid, repoussant

infâme

sale, malpropre, dégoûtant
qui déshonore, qui est indigne
absolument pas moral

manant

habitant d'un village à l'époque médiévale, paysan, vilain, roturier
personne grossière, sans éducation

mesquin

médiocre, qui manque de générosité

obscur

procédé pictural de dégagement d'espaces clairs sur un fond sombre
indistinct, confus, incompréhensible
ignoré, sans renom
passagèrement sans lumière, sombre, foncé
lumière tamisée

ordinaire

banal, courant
ce qui est banal, habituel, commun
ce qui est servi habituellement au repas, surtout dans l'armée
habituel
quantité d'avoine donnée deux fois par jour aux chevaux
commun

ordurier


grossier, obscène

oublié

délaissé
dont on n'a pas conservé le souvenir
petite gaufre ronde et plate
pain azyme

plébéien

personne appartenant à cette classe
dans l'Antiquité, à Rome, relatif à la classe sociale la plus basse

prolétaire

ouvrier ne vivant que du revenu de son travail, généralement très bas
relatif au prolétariat
citoyen très pauvre, dans l'Antiquité romaine
personne qui fait partie de la couche sociale la plus exploitée

pros

forme commune du discours oral ou écrit
chant rythmé interprété dans certaines messes

ridicule

ce qui est risible, insensé ou insignifiant
qui provoque le rire
on survit à la moquerie
déraisonnable, insensé
ridicules : les travers
insignifiant

roturier

qui n'a pas des manières distinguées
celui qui n'appartient pas à la noblesse
qui n'est pas noble
rustre

serf

celui qui est attaché à la terre d'un seigneur
relatif au servage, à l'état du serf au Moyen Âge

sordide

sale, misérable
mesquin, méprisable, ignoble

trivial

commun, que tout le monde connaît
grossier

vil

de peu de prix
abject, sans grandeur d'âme