Le contraire d'immoralité

clausuleéthiquegouverneshonnêtetéchastetémoralemoralitépuretémoralesvertuvertus

Définition d'immoralité :

caractère de ce qui est immoral, sans principe de morale

Rechercher le contraire d'un autre mot

clausule

fin d'une période oratoire, d'une strophe

éthique


qui concerne la morale et ses principes
étude des problèmes moraux posés par les manipulations génétiques et les biotechnologies
façon de se diriger, de se comporter (son éthique personnelle le poussait à se taire)
partie de la philosophie qui étudie la morale et ses fondements

gouvernes

ceux qui sont censés obéir au gouvernement, à la direction politique d'un État
qui sont dirigés, gouvernés (pour des populations, des sentiments...)

honnêteté

qualité de ce qui est conforme à l'honneur, à la loi morale

chasteté

fait d'être chaste, de s'abstenir de relations sexuelles, pureté

morale

connaissance du bien et du mal
qui est conforme à ces règles
qui concerne les règles de conduite en usage dans une société, et leur étude philosophique
ensemble des règles de conduite découlant d'une conception de la morale
ensemble des valeurs et règles de conduite d'une société
relative aux facultés mentales

moralité

bonnes mœurs pour une personne ou pour un groupe
pièce de théâtre moralisatrice au Moyen Age
caractère moral d'une action
enseignement tiré d'une histoire
valeur morale d'une personne

pureté

qualité morale d'une personne pure
caractère de ce qui est pur

morales

moralité

vertu

femme affectant une vertu farouche
disposition qui porte vers le bien
qualité particulière propre à certains effets (la vertu de telle plante)
chasteté féminine
par le pouvoir conféré, au nom de

vertus

foi, espérance, charité